Diarrhée chez la femme enceinte : que faire ?

Quelles sont les différentes causes de diarrhée chez la femme enceinte ? Comment la traiter et surtout comment éviter le principal risque qu’est la déshydratation ? Les réponses du Pr Philippe Deruelle, gynécologue-obstétricien et de Manon Forthoffer, sage-femme.

Pendant la grossesse, la femme enceinte a plutôt tendance à être constipée. Cependant, on retrouve deux causes spécifiques de diarrhée chez la femme enceinte.

Un effet indésirable d’une supplémentation en fer

« Une femme enceinte peut souffrir de diarrhée en raison de la prise de fer, les besoins en ce minéral étant très importants durant la grossesse », dit le Pr P. Duruelle.

Les besoins en fer sont, notamment au cours des deux derniers trimestres, de 30 mg par jour. Or, la supplémentation en fer peut entraîner des effets indésirables dont de la diarrhée mais aussi des douleurs abdominales, des nausées.

Diarrhée : et si c’était une appendicite ?

« L’appendicite est plus fréquente chez la femme enceinte à cause du ralentissement du péristaltisme intestinal, explique le gynécologue-obstétricien. Et les signes sont également différents, avec des douleurs abdominales, mais aussi une diarrhée. »

Quel traitement proposé ? « Dans un premier temps, on propose à la future mère un traitement par antibiotiques à base de métronidazole agissant sur les germes digestifs, au moins 7 à 10 jours, en étant très attentif à l’évolution des symptômes durant les 48 à 72 premières heures. »

Ce n’est qu’en cas d’échec de ce traitement, que l’intervention chirurgicale est nécessaire.

Les causes habituelles : gastro ou intoxication alimentaire

Outre ces deux causes particulières à la grossesse, la raison la plus souvent retrouvée, notamment dans un contexte familial, est la gasto-entérite.

 

« Le traitement repose principalement sur la lutte contre la déshydratation, avertit le médecin. Pour cela, il est important de se forcer à boire 2 à 3 verres toutes les heures de soda au cola, de bouillon de légumes ou de tisanes sucrées qui fournissent un apport énergétique nécessaire. On adopte aussi une alimentation adaptée à base de coing, de pomme, de riz dont on peut également boire l’eau de cuisson, et d’autres aliments peu gras. »

Manon Forthoffer, sage-femme, de compléter : « On évite les salades, les crudités, les légumineuses et les céréales complètes, difficiles à digérer, ainsi que les boissons diurétiques comme le thé ou le café, et bien sûr on ne boit pas d’alcool ! »

On guette les signes de déshydratation bouche sèche, lèvres craquelées, fatigue et soif importante. Si l’on souffre de l’un de ces signes, on consulte son médecin sans attendre.

Autre cause plus rare, l’intoxication alimentaire, notamment après avoir consommé du fromage cru, de la charcuterie, des fruits de mer, déconseillés aux femmes enceintes.

« La diarrhée peut alors être le symptôme d’une listériose qui provoque également de la fièvre et un symptôme grippal, précise la sage-femme. » « Le traitement de la diarrhée sera alors la prescription d’antibiotiques à base d’amoxicilline »,  complète le Pr Deruelle. »

Et si c’était psy ?

« Devant une diarrhée, il faut aussi se poser la question de l’anxiété, avertit la sage-femme. Ce symptôme est l’une des manifestations de l’inquiétude chez la femme enceinte qui peut alors avoir besoin d’un soutien psychologique. »

Un risque de contractions

« La diarrhée entraîne des spasmes digestifs qui peuvent potentiellement stimuler l’utérus et provoquer des contractions, alerte la sage-femme. Il faut alors consulter. »

Peut-on prendre des médicaments anti-diarrhéiques pendant la grossesse ?

Bien que le traitement de la diarrhée repose principalement sur des mesures hygiéno-diététiques, « la femme enceinte peut prendre, si besoin, un médicament à base de poudre d’argile comme le Smecta (diosmectite),  ou à base de lopéramide, comme l’Imodium », précise Manon Forthoffer.

Si l’ANSM (Agence nationale du médicament) a recommandé, depuis le 28 février 2019 de ne plus administrer de médicaments à base de poudre d’argile pour les enfants de moins de deux ans, en raison d’une possible présence d’infime quantité de plomb, de son côté, le CRAT (Centre de référence sur les agents tératogènes) informait, le 14 mars 2019, qu’en cas de diarrhée aiguë sans signe de gravité, pendant la grossesse le lopéramide et les argiles pouvaient être pris à posologie efficace.

Source : https://www.santemagazine.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 10 =