Covid-19 : Docteur Mamoudou Kotéban Camara de Kankan dit être toujours disponible à collaborer avec les autorités guinéennes.

Alors que la gestion liée à la pandémie due au nouveau coronavirus en Guinée préoccupe les citoyens, certains tradi-thérapeutes veulent mettre leurs expertises à profit pour aider les autorités à contenir la maladie. C’est comme le cas de Docteur Mamoudou Kotéban Camara, tradi-thérapeute résident à Kankan.

Votre site sanitaire santeyalonny.com a eu un entretien téléphonique avec le concerné ce vendredi 8 mai 2020, au cours du quel il réitère son engagement à travailler toujours avec les autorités sanitaires du pays, ce malgré les multiples refus par celles-ci de nouer une collaboration avec son équipe médicale.

L’homme reste cependant confiant de sa découverte. Depuis le 31 mars 2020, docteur Kotéban et son équipe clament avoir trouvés le remède du Covid-19.

« Je suis le président d’une ONG appelée association des tradis-thérapeutes pharmacologue et N’ko de Guinée en abrégé (ATPNG). Ce produit que nous avons découvert est différend de l’Artemesia, nous on a fait 17 jours d’études, sur les symptômes et syndromes de cette pandémie,  après avoir tout déterminé, nous sommes parvenus à concevoir un produit à travers nos plantes médicinales qu’on peut retrouver un peu partout en Guinée, au Sénégal, au Mali et  même en Cote d’ivoire. Apres avoir élaboré le produit, nous avons fait appel au ministère de la santé guinéenne à trois reprises qui nous ont toujours répondus par le mot félicitations, vu que les choses retardaient à ce niveau, nous avons cherché à réunir les journalistes de Kankan pour une conférence de presse au cours de la quelle nous avons d’abord parlez de l’historique de la pandémie du coronavirus, mais aussi certaines autres épidémies antérieurs.  Certaines radios et sites ont relayé l’information, voici là où nous nous sommes limités jusqu’à présent ».

Docteur Kotéban explique que le produit est rentré à Conakry, et que plusieurs cas positifs et d’autres qui sont dans le cadre de la prévention ont trouvé beaucoup d’amélioration à leur niveau. Sur la composition des plantes utilisées, notre interlocutoire indique que ce sont 5 plantes qui ont été utilisées mais la base est le « DJOFA », Sont effet secondaire c’est lorsqu’on dépasse un peu la dose, la personne va un peu tremblée a-t-il indiqué. Par ailleurs, il explique que lorsqu’une personne atteinte de la pandémie, utilise le produit pendant trois jours, le troisième jour il va vomir,  chose qui indique que la maladie est tuée dans le corps a fait savoir le tradi-thérapeute.

En ce qui concerne le mode d’indication du produit, docteur kotéban indique que  pour le traitement la dose par prise est un demi-verre de thé (Ataya) matin, midi et soir pendant trois jours. Mais si c’est  pour la prévention, on prend matin et soir une seule journée et on attend quatre jours avant de prendre pour une deuxième fois. Explique t-il.

Malgré la méfiance des autorités, docteur Kotéban et son équipe disent être toujours à la disposition de celles-ci et sollicitent leurs soutient pour mettre en valeur les produits afin d’accélérer l’éradication de la maladie dans le pays. « Nous sommes toujours disponibles on veut l’aide de l’Etat,  parce qu’on a la possibilité de bien faire, on a déjà traité les symptômes de cette pandémie partout en haute guinée et même en Cote d’ivoire, on ne va pas certifier que ceux-ci étaient atteint du coronavirus mais les symptômes existaient quand même. Nous avons proposés cinq produits différends mais nous utilisons pour le moment un seul et les quatre autres sont en réserves » a-t-il notifié.

Il y a une montée rapide de la pandémie dans le pays, même ci par endroit on peut notifier plusieurs cas de guérisons. Depuis quelques semaines le président Alpha Condé  a mis en place un conseil scientifique de riposte contre le Covid-19 dont le rapport est encore attendu.

A la date du 08 mai 2020, le pays compte selon le décompte régulier de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (L’ANSS), 2009 cumuls confirmés, 82 cas confirmés du jour, 663 cumuls guéris, 34 guéris du jour,  11 cumul décès  et 0 décès du jour.

Les médicaments traditionnels commencent à faire objet de convoitise sur le continent depuis l’expérimentation du Covid-organics par le Madagascar, selon nos confrères du site d’information Reponse Rapide.com, le comité scientifique sénégalais affirme l’efficacité du remède  malgache et donne son feu vert quant à son utilisation au Sénégal.

Santeyalonny.com

Tel : 625 25 00 69

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =